Catégories
Uncategorized

Comment bien prendre soin de votre peau ?

Comment bien prendre soin de votre peau ?

Avoir et conserver une peau saine et éclatante, commence par de bonnes habitudes alimentaires.

La peau, comme tous les autres organes de votre corps a besoin de nutriments pour remplir ses fonctions et rester en bonne santé.

La peau est sans doute l’organe le plus exposé aux agressions de toutes sortes comme la pollution, le froid, le chaud…

Elle devrait donc faire l’objet de toute votre attention.

Cette peau que vous inspectez chaque matin dans votre salle de bain doit être entretenue par un apport régulier de nutriments sains et naturels.

C’est une solution simple, efficace et bon marché.

Si vous voulez une peau saine, pas besoin de chercher midi à quatorze heures. Les légumes et les fruits suffiront à votre bonheur.

Ils vont augmenter le niveau de collagène et d’acide hyaluronique de votre peau.

A partir de 35 ans, le taux de collagène et d’acide hyaluronique diminuent et il est donc nécessaire d’en faire l’apport par une alimentation adaptée.

Les légumes et les fruits sont riches en vitamines et minéraux, lesquels combattent le processus de vieillissement de la peau.

Ils offrent un moyen facile et pratique d’obtenir ces nutriments essentiels.

En dix minutes par jour, vous pouvez offrir à votre peau les moyens dont elle a besoin pour rester belle, jeune, éclatante et resplendissante.

Les fruits et légumes peuvent être consommés entiers ou en jus.

C’est à votre entière convenance.

Les personnes qui ne consomment pas ou pas assez de légumes et de fruits entiers pourront malgré tout profiter de leurs bienfaits en optant pour les jus.

C’est aussi un bon moyen de faire le plein de nutriments.

Les jus sont, de préférence, extraits à l’aide d’un extracteur de jus plutôt que par une centrifugeuse qui a l’inconvénient, par sa vitesse de rotation, de chauffer les fruits ou les légumes et ainsi de ‘’brûler’’ une bonne partie des principes actifs.

Il est donc temps d’entrer pratiquement dans le vif du sujet.  

A votre bonne santé !

LES FRUIS ET LEGUMES

Le haricot vert 


Le haricot vert est très sain pour votre peau car il possède des propriétés anti-âges. Il contient de l’acide hyaluronique, qui combat le vieillissement de la peau et retient l’eau, réduisant ainsi les rides et ridules.

La peau est conservée lisse et humide par l’addition de cet acide hyaluronique.


Le haricot augmente également la synthèse du collagène et favorise la régénération de la peau.

Vos articulations sont en meilleure santé et votre peau sera plus tonique.

L’acide hyaluronique est également important dans le développement des cellules cutanées saines et dans la migration de celles-ci vers les parties les plus externes de la peau.

Le concombre

C’est pourquoi le concombre est souvent placé sur les yeux enflés après une mauvaise nuit de sommeil.

Le concombre est très riche en eau, il en contient     95%, Il est aussi bien pourvu en vitamine C et acide caféique, deux antioxydants, qui   aident à calmer les irritations et le gonflement de la peau.

Le jus de concombre améliore l’hydratation de la peau et grâce à la vitamine C, il aide votre peau à conserver une apparence jeune.

Le chou frisé


Le chou frisé est l’un des légumes crucifères verts feuillus qui vous aidera à combattre l’acné.

C’est un aliment qui est considéré comme anti-inflammatoire et riche en vitamines et minéraux tels que : C, K, A, E, B1, B2, B3, bêta-carotène, calcium, fer, phosphore, magnésium, cuivre, lutéine (caroténoïde), les acides gras oméga 6 et oméga 3.


La vitamine A dans le chou aidera à réparer et éviter le dessèchement de la peau. Les acides gras oméga 3 présents dans le chou frisé présentent des propriétés anti-inflammatoires.

Les omega 6, eux, jouent un rôle crucial dans le développement cérébral. Si vous avez des problèmes de peau comme, par exemple, l’acné, cela peut-être du à un mauvais fonctionnement du colon ou gros intestin. Prenez un jus de chou frisé pour stimuler les intestins sur une base régulière.

Le chou frisé aide aussi le foie à se débarrasser des toxines, ce qui favorable à une diminution de l’acné.

Le persil

Le persil est une plante riche en vitamine A et en vitamine C. Pour cette raison, elle aide à maintenir un beau teint et à éliminer les imperfections dues à l’acné.

Outre ces avantages pour la peau, il nettoie les reins, le foie et les voies urinaires.

Vous trouverez de grandes quantités de vitamine K dans le persil, ce qui améliore l’élasticité de la peau et augmente la vitesse de cicatrisation.

La consommation régulière de jus de persil, au-delà des bienfaits pour votre peau, vous aidera pour : contrer la mauvaise haleine, faciliter la digestion, comme antiseptique et anti-inflammatoire.

La consommation de persil (suite à la présence de la vitamine K) est à éviter pour les femmes enceintes car il contient des principes actifs pouvant favoriser les avortements.

Bien qu’il nettoie les reins, les personnes souffrant de problèmes rénaux devront limiter sa consommation.

Le gingembre

Il stimule également votre système immunitaire afin de combattre les bactéries qui sont à l’origine de l’acné.

Le gingembre est riche en antioxydants anti-âge ainsi qu’en potassium, manganèse, magnésium et vitamines B1, B2 en plus faible quantité, B3 et B6.

Le gingembre a la réputation d’augmenter la libido.

Le gingembre est un aliment aux propriétés hautement anti-inflammatoires qui vous aidera à combattre les traces de l’acné.

Il aide à soulager les migraines.

Il est conseillé aux femmes enceintes et allaitantes de ne pas consommer de gingembre.

Certaines personnes peuvent ressentir une inflammation de la bouche en le consommant.

La carotte


La carotte est extrêmement riche en bêta-carotène, aussi appelé provitamine A. Le bêta-carotène fait partie des meilleurs antioxydants.

Il prévient le vieillissement en réduisant la dégénérescence des cellules. Le bêta-carotène est également bon pour la croissance des tissus, l’amélioration de la vision, la santé des os et des dents.

La vitamine C que vous trouverez dans la carotte va augmenter la quantité de collagène dans le corps. Celui-ci améliore l’élasticité de la peau pour prévenir les rides et réduire les signes typiques du vieillissement.

La carotte est également riche en potassium, lequel aide à maintenir

les taux d’électrolytes du corps, il réduit l’acné, et augmente la croissance des cellules.

Le potassium agit également pour masquer les cicatrices ainsi que les taches sombres si souvent observées sur une peau âgée. La carotte aide le foie à se débarrasser des toxines, ce qui tend, notamment, à diminuer d’acné.

Le jus de carotte peut aussi être appliqué pour soulager les coups de soleil mais aussi tous les autres problèmes cutanés dont l’acné.

Il favorise le bronzage et hâle le teint. C’est donc une bonne idée de consommer du jus carotte pour préparer les vacances.

et pouvoir vous exposer au soleil avec un bouclier naturel constitué par les caroténoïdes et bénéficier de leurs propriétés antioxydantes.

Le cresson

Le cresson purifie le sang. Il est riche en soufre, un composant qui améliorera le teint de votre peau. Il est également abondamment pourvu en vitamine A.


Le cresson aidera votre foie à mieux travailler et sa richesse en antioxydants sera une aide précieuse dans la lutte contre le processus de vieillissement de votre peau.

Il contient beaucoup de nutriments tels que vitamine K, vitamine C, vitamines B, bêta-carotène, calcium, acide folique et iode.

Comme le persil, le cresson contient de la vitamine K. Les femmes enceintes doivent éviter d’en consommer pour éviter les risques d’avortement.

Le citron


Le citron appartient à la famille des agrumes, il est riche en vitamine C, vitamine B et acide citrique. Il purifie le sang, éclaircit la peau. Il aide également le corps à se débarrasser des toxines et à nettoyer les reins.

Il aide à la digestion des lipides.

Il réduit les taches brunes de la peau.

Le citron fait un excellent jus qui est très faible en sucre. Il augmente de volume de bile et aide à éliminer les toxines du foie

L’huile essentielle de citron est déconseillée pendant les premiers mois de la grossesse. Les personnes présentant des problèmes gastriques doivent s’abstenir de consommer du citron.

Le citron est considéré comme un aliment anticancer et serait plus puissant que la chimiothérapie.

La tomate 


La tomate est riche en antioxydants appelé lycopène.

Il augmente également les niveaux de collagène dans la peau, ce qui réduit l’apparence des rides.

Le lycopène aidera à réduire les signes du vieillissement de la peau en agissant comme un écran solaire naturel pour protéger la peau contre les effets du rayonnement UV.

Le lycopène est aussi soupçonné d’être un agent anticancer.

Pour les hommes souffrant d’une hypertrophie de la prostate, le jus de tomates aide à la réduction du volume de cet organe et à retrouver un certain confort urinaire.

L’épinard

Les propriétés antioxydantes de l’épinard vont lutter contre les radicaux libres qui sont responsables du vieillissement prématuré de la peau.

Contrairement à ce que vous pouvez croire, les épinards ont une teneur en fer bien inférieure à ce qui lui est communément attribué.

En effet, cette teneur en fer élevée est uniquement due à une erreur de transcription.

En 1870, Emil von Wolf, un biochimiste allemand qui évaluait le contenu nutritionnel des épinards, s’est trompé d’une virgule, écrivant 27 mg au lieu de 2,7 mg.


Comme d’autres légumes aux feuilles foncées, l’épinard est également riche en vitamine C, ce qui augmente les niveaux de collagène.

D’où cette image de Popeye grand mangeur d’épinards et doté d’une force colossale.

Le chou


Le chou contient de nombreux phytonutriments et antioxydants tels que les thiocyanates, la lutéine, les isothiocyanates, la zéaxanthine et le sulforaphane. Ceux-ci vont hydrater la peau et augmenteront son élasticité.

En cataplasme, les feuilles de chou soulagent tous les problèmes cutanés tels que l’eczéma, le psoriasis, les piqûres d’insectes, l’acné. Les feuilles de chou sont aussi utilisées pour ‘’pomper’’l’infection ou l’inflammation.


Vous pouvez utiliser n’importe quel type de chou dans un presse-agrumes, y compris le bok choy, la choy sum, le chou bouledogue, le chou précoce, le chou du Portugal, le chou rouge, le chou Napa et le chou frisé…

Attention : Ne pas utiliser de chou rouge en cataplasme, il vous brûlerait la peau.

La betterave


La betterave est un des légumes parmi les plus intéressants pour préserver la santé de votre peau. Elle est riche en nutriments qui nettoient le foie et purifient le sang.

La betterave étant un légume extrêmement puissant, utilisez seulement une demi-betterave par jus.

Les nutriments de la betterave combattent les signes de vieillissement de la peau. Ces nutriments sont : le potassium, le fer, le cuivre, la vitamine C, la niacine, le magnésium, le manganèse, le zinc, l’acide folique et le calcium.

Attention: Vous ne pouvez pas manger de betterave ni boire de jus si vous avez des calculs rénaux.

Vous venez de découvrir 12 légumes et fruits que vous allez consommer en entier ou transformés en jus et dont les propriétés naturelles vont à la fois, protéger votre peau mais aussi, lui donner un teint éclatant.

Catégories
Uncategorized

Problème de Peau – Comment avoir du collagéne dans l’alimentation ?

Pour faire simple, le collagène peut être assimilé à une colle. C’est une protéine dure, insoluble et fibreuse qui est massivement présente dans le corps.

C’est d’ailleurs le principal élément structurel dans le corps.

La peau est composée à 75 % de collagène.

A quoi sert le collagéne ?

Le collagène est une substance essentielle qui donne et maintient la forme du corps. Le collagène forme une ‘’charpente’’ qui définit la structure du corps.

Il a un pouvoir protecteur et régénérant. Il assure à la fois la robustesse et l’élasticité de la peau, des muscles mais aussi la bonne santé des tissus, des tendons, des ligaments, des cartilages, des ongles, des cheveux et des os.

Dans le derme, couche centrale de la structure de la peau, le collagène joue également un rôle dans le remplacement et la restauration des cellules mortes de la peau.

Il existe deux types de collagéne :

– Le collagène endogène est un collagène naturel, synthétisé par le corps

– Le collagène exogène est synthétique. Il provient d’une source extérieure soit marine ou animale.

Comment remarque-t-on que le taux de collagéne baisse ?

Au fil des années, à partir de ± 35 ans, le niveau de collagène dans le corps diminue naturellement et cela se traduit par les premiers signes de vieillissement de la peau, l’apparition des premières rides, la sécheresse de la peau et les premières douleurs articulaires.

La fin de la ménopause correspond, pour les femmes, à une importante perte de synthèse du collagène.

Certaines conditions telles que l’exposition à la pollution et la lumière UV contribuent à la diminution du collagène.

Le tabagisme intervient aussi dans la baisse du niveau de collagène.

Les origines du collagéne animal (collagène animal)

Le collagène animal peut provenir de vaches, de porcs, de moutons ou de peaux de poissons.

Des tests cutanés doivent être effectués avant d’utiliser le collagène d’origine animale afin d’éviter les risques d’allergies.

D’où l’intérêt d’augmenter le niveau de collagène par une alimentation en fruits et légumes d’origine biologique.

L’apport en collagène est justifié pour réduire les rides et ridules du visage ainsi que pour masquer les cicatrices ce qui peut éviter de recourir à la chirurgie plastique.

Revitalisation de la peau avec le collagéne

Les crèmes de collagène sont peu efficaces, car les molécules de collagène qui les composent sont trop grosses pour pénétrer la peau.

Le bénéfice éventuellement obtenu est probablement dû aux effets hydratants des produits cosmétiques. Ils n’augmentent pas directement le taux de collagène.

Où trouver du collagène naturel ?

Pour maintenir la fermeté et l’élasticité de la peau, une alimentation adaptée est nécessaire.

Vous trouverez les aliments aptes à garantir une bonne santé de votre peau en adoptant une alimentation riche, variée et équilibrée capable de ‘’booster’’ la production de cette protéine.

Une carence en vitamines de type : B1, B2, B3, B5, B12, C, E, mais aussi en potassium, zinc, magnésium, calcium, fer, phosphore, manganèse et sélénium provoque la baisse du taux de collagène dans le corps.

Pour pallier ces différents manques, il faut modifier votre alimentation et opter pour des aliments riches de ces vitamines, minéraux et autres oligoéléments.

Les acides gras essentiels, acide linoléique et acide alpha-linolénique, tiennent aussi une place importante dans la production de collagène.

L’acide hyaluronique, qu’est-ce que c’est ?

Que fait l’acide hyaluronique ?

L’acide hyaluronique est une molécule d’hydrate de carbone naturellement présente dans notre corps.

C’est en 1934 qu’un biochimiste allemand, Karl Meyer, découvre une molécule présente dans l’humeur vitrée des yeux.

Il a appelé sa découverte ‘’acide hyaluronique’’ (du grec hyalos, ‘’vitreux’’, et uronique).

Plus tard, des travaux ont démontré que cette molécule participe au développement et à la viscosité des cellules.

Dans les années 1970, la chirurgie des yeux a été la première a bénéficier des fruits de la recherche sur l’acide hyaluronique avec l’apparition d’un produit bio-médical.

Il a pour propriété de lubrifier les tissus conjonctifs des articulations et de la peau

Il joue donc un rôle important dans la santé de l’organisme.

L’acide hyaluronique est présent, hormis les yeux, dans les liquides internes et les tissus conjonctifs.

Mais la peau est l’organe dans lequel il est le plus concentré et y représente 50% du niveau total d’acide hyaluronique du corps.

Capacités d’hydratation incroyables

Une des propriétés de l’acide hyaluronique est de fournir une hydratation de longue durée à la peau.

L’acide hyaluronique agit comme un moyen de rétention d’eau pour que la peau puisse l’absorber.

La molécule d’acide hyaluronique a la capacité de stocker jusqu’à 1000 fois son poids en eau.

Comme la molécule de collagène, la molécule d’acide hyaluronique ne peut, par sa dimension, pénétrer dans l’épiderme.

Dès lors, elle agit depuis la surface de la peau en retenant l’eau pour la diffuser selon les besoins.

Ainsi, la peau reste parfaitement hydratée.

Avantages anti-âge

Au fil des années qui passent, le taux d’acide hyaluronique diminue provoquant ainsi une sécheresse graduelle de la peau.

Savez-vous que si les bébés ont une peau douce, c’est dû à un taux élevé d’acide hyaluronique dans leur peau.

La perte d’acide hyaluronique se caractérise aussi par une peau moins souple. Elle perd de son élasticité et s’affaisse.

C’est le moment où apparaissent les premières ridules et rides.

L’apport d’acide hyaluronique restaure l’hydratation et repulpe la peau et lisse les rides et ridules. Elle paraît plus ferme et plus tonique.

Augmente la santé et la protection de la peau

La peau représente la première barrière face aux agressions extérieures. Lorsqu’elle devient sèche, sa surface est plus vulnérable aux dommages et aux infections.

Les capacités d’hydratation de l’acide hyaluronique renforcent la barrière protectrice de la peau et interviennent aussi dans sa réparation grâce à ses propriétés anti-inflammatoires.

Le pouvoir antioxydant de l’acide hyaluronique permet de lutter contre les dommages liés aux UV.

Les radicaux libres, responsables du vieillissement de la peau peuvent altérer le collagène et l’élastine et ainsi faire vieillir la peau prématurément.

Où trouver naturellement de l’acide hyaluronique ?    L’acide hyaluronique se trouve, notamment, dans les tissus conjonctifs des animaux.

La volaille, par exemple, consommée cuite ou utilisée dans un bouillon est une excellente source d’acide hyaluronique.

Toutes les viandes en général en contiennent un niveau élevé.

A consommer avec modération pour conserver un taux de cholestérol sain.

Par tissus conjonctifs, on entend ici :

– La peau

– Les tendons

– Les muscles

– Les ligaments

Vous pourrez aussi faire l’apport d’acide hyaluronique en mangeant des fruits et des légumes.

Il faut miser sur les fruits et légumes qui sont riches en vitamine Cet en magnésium pour synthétiser l’acide.

L’acide hyaluronique est-il indispensable à la santé de la peau ?

Oui, absolument. Parce qu’il convient à tous les types de peau, même pour les peaux grasses et sensibles, et qu’il est essentiel pour garantir une bonne hydratation tout au long de l’année, été comme hiver.

Manger des fruits et légumes participent à la production d’acide hyaluronique pour hydrater et protéger la peau.

Dans le chapitre suivant, vous allez découvrir une liste de fruits et légumes recommandés pour apporter naturellement du collagène et de l’acide hyaluronique.

Catégories
Uncategorized

Pourquoi je ne crois pas qu’un régime végétalien puisse soigner les problèmes de peau

Je ne veux pas dénigrer le véganisme, mais toute cette publicité sur le végétarisme ou le végétarisme et les bienfaits d’une peau saine … Cela donne l’impression que c’est une désinformation publique.

Pour moi, la principale motivation pour manger sainement est de se sentir mieux, de contrôler son poids et d’atteindre une santé cutanée optimale.

D’un autre côté, je ne dis pas que la nourriture vegan est complètement nocive, car le vert présente de nombreux avantages pour la santé. Il n’y a aucune garantie que votre peau sera meilleure à long terme. Je vous expliquerai mes raisons plus tard.

Alors, pourquoi ne pas manger de la viande, du poisson ou des produits laitiers sont mauvais pour votre peau ?

À cause de la production de collagène.

Une production adéquate de collagène est la clé de tous les problèmes de peau liés au vieillissement et à l’apparence. Le collagène est le réseau de liaison des fibres protéiques de la peau qui la maintient élastique, lui donne un aspect lisse et l’empêche de s’affaisser.

Le collagène est la façon dont notre corps se procure du collagène en le fabriquant. Pour ce faire, la peau utilise des éléments constitutifs tels que les acides aminés. Où trouvons-nous des acides aminés ? Des protéines. 

Et si vous y réfléchissez bien, le collagène se trouve dans le corps d’un animal vivant, pas exactement dans une plante, n’est-ce pas ? Il faut également penser au zinc et à la vitamine B12 (il y a une carence que l’on retrouve couramment chez les végétaliens et les végétariennes) et des quantités plus importantes se retrouvent dans les sources animales. De plus, la biodisponibilité (la quantité de nutriments facilement absorbée par notre corps) est plus élevée dans les sources animales.

Les fruits et les légumes contiennent des tonnes de vitamines et de minéraux bénéfiques pour la peau. Mais il leur manque l’un des principaux éléments constitutifs du collagène, à savoir les acides aminés, qui se trouvent et sont mieux absorbés dans l’organisme grâce aux protéines animales. 

Priver la peau des éléments de base dont elle a besoin pour produire des quantités suffisantes de collagène peut être préjudiciable si vous voulez que votre peau soit au mieux de sa forme.

Les problèmes de Peau comme l’Acné

Cela doit être vrai. Shmoo doit vraiment être en train de frapper ses préadolescents, parce que maintenant il a des boutons. Hier soir, il a montré les grosses taches rouges sur son menton et m’a demandé : « Qu’est-ce que c’est ? » Mon petit bébé ! La prochaine fois qu’il ira à des rendez-vous et demandera à emprunter la voiture …

J’ai eu affaire à l’acné toute ma vie d’adulte (ils m’ont tous dit que ça passerait, les menteurs !). Et bien que l’acné ait été liée au lait et aux produits laitiers dans plusieurs études, devenir végétalien n’a pas du tout éclairci ma peau.

Au début, je ne savais pas quoi en faire. Chaque matin, je regardais attentivement dans le miroir de la salle de bain, prête à me battre avec mon visage, et je découvrais que je n’avais rien à combattre. Je prenais du recul et je me regardais dans le miroir. Pas de boutons !

Bien sûr, j’aurai toujours des cicatrices d’acné et des pores que l’on peut voir à travers la pièce (ainsi que des rides maintenant, comme c’est beau !), mais pour la première fois de ma vie d’adulte, j’ai la peau claire. 

Bien sûr, bien que je n’aie pas consommé de produits laitiers, mon régime végétalien initial comprenait des portions quotidiennes de boissons gazeuses, de chips, de bonbons et de frites.

Lorsque j’ai appris la densité nutritionnelle et que j’ai commencé à suivre le programme « Manger pour vivre », les choses ont changé. J’ai supprimé le sucre, la farine blanche et l’huile de mon alimentation et j’ai ajouté plus de fruits et de légumes, et en deux ou trois semaines, mon acné avait disparu. 

Les vilaines bosses reviennent et s’enflamment tout le long de mon menton et de ma mâchoire dans les deux à trois semaines qui suivent la reprise de mon alimentation en sucreries. (J’aimerais pouvoir dire qu’une seule expérience de ce genre a suffi à me maintenir pour toujours dans le train, mais je dois admettre que j’en ai déjà chuté plusieurs fois, toujours avec les mêmes résultats).

Puis, la semaine dernière, j’ai découvert que je ne suis pas seul. Voici le passage que j’ai lu dans Anticancer :

« Lorsque [Loren Cordain, PhD] a appris que certains groupes de population dont le mode de vie est très différent du nôtre n’avaient pas d’expérience de l’acné (qui est causée par une inflammation de l’épiderme, entre autres mécanismes), il a voulu savoir comment cela pouvait se produire… Loren Cordain a accompagné une équipe de dermatologues pour examiner la peau de 1 200 adolescents coupés du reste du monde dans les îles Kitavan de Nouvelle-Guinée, et de 130 Indiens Ache vivant en isolement au Paraguay. Dans ces deux groupes, ils n’ont trouvé aucune trace d’acné. Dans leur article paru dans Archives of Dermatology, les chercheurs ont attribué leur étonnante découverte à la nutrition des adolescents. Le régime alimentaire de ces groupes protégés contemporains ressemble à celui de nos lointains ancêtres : pas de sucre raffiné ni de farine blanche, donc pas de pics d’insuline ou d’IGF dans le sang.

Pensez-vous que cette information suffira à convaincre Shmoo de se passer de sucre ? J’en doute. Ce singe ne lâche pas prise. Mais peut-être quand il s’intéressera aux femmes.

Des fruits pour la peau

Selon l’organisation caritative britannique WRAP, le Royaume-Uni produit actuellement 10,2 millions de tonnes de déchets alimentaires par an, tandis que 4,4 % des émissions mondiales de carbone sont générées par les déchets alimentaires.

C’est ce qui a incité la marque britannique de cosmétiques végétaliens FRUU, créée il y a trois ans, à développer le premier baume à lèvres au monde à base de fruits excédentaires.

La gamme a été lancée dans plus de 800 magasins Holland & Barrett le mois dernier, FRUU espérant notamment toucher une corde sensible aux « millénaires éco-conscients ».

« Au cours d’un cours de science cosmétique de 10e année, mes élèves m’ont montré les produits cosmétiques qu’ils utilisaient. J’ai remarqué qu’ils étaient tous fabriqués à partir de produits pétrochimiques ou de matériaux naturels qui consomment beaucoup d’eau, de terre et de combustibles fossiles », explique le Dr Terence Chung, co-fondateur de FRUU, qui est également chercheur en cosmétique et professeur de sciences dans le secondaire.

« Les produits de beauté dits « verts » sont hors de portée de la plupart des gens. Il doit y avoir des alternatives plus durables et plus accessibles ».

« En Australie, des chercheurs ont convaincu des adolescents occidentaux d’essayer un régime alimentaire limitant le sucre et la farine blanche pendant trois mois. En quelques semaines, leur taux d’insuline et d’IGF a diminué. Tout comme leur acné ».

Les baumes à lèvres de FRUU sont fabriqués à partir d’ingrédients extraits de fruits endommagés et de graines et noyaux de fruits non utilisés, comme le beurre de mangue, l’huile d’avocat pressée à froid, l’huile de pépins de pastèque et l’huile de pépins de citron.

Preuve que l’innovation n’a pas toujours besoin d’un gros budget, tout est développé, conçu et fabriqué à la main dans l’atelier de FRUU à Berkshire, et il est prévu de lancer d’autres lignes de produits, dont une crème pour les mains et un masque pour le visage, dans les mois à venir.

C’est le genre d’innovation perturbatrice qui gardera les grandes marques sur le qui-vive et inspirera sans doute d’autres personnes dans la catégorie des produits de beauté végan à sortir des sentiers battus.

Si quelqu’un peut trouver comment donner à un burger végétalien l’apparence, le goût et le « saignement » de son homologue animal, alors il n’y a aucune raison pour que les marques ne puissent pas fabriquer leurs produits de beauté et cosmétiques sans utiliser d’ingrédients d’origine animale.

Cela peut coûter plus cher ou prendre un certain temps, mais si l’option d’être plus respectueux avec les animaux, leur bien-être et l’environnement existe, pourquoi ne le feriez-vous pas ? Belle journée

Catégories
Uncategorized

Pourquoi protéger notre Peau ? Les Couches et fonction de la Peau

Pourquoi protéger la Peau, me direz-vous ? Elle possède de nombreuses composantes et caractéristiques. Nous allons les voir ensemble.

La peau est un organe important de notre corps car il est le plus important en terme de taille. La peau possède 650 glandes sudoripares et 20 vaisseaux sanguins. De plus, Elle enveloppe le corps adulte sur une surface d’environ 5 mètres carrés, qui pèse 2 à 3 kilos.  

Les fonctions de la peau

Fonctions de la peau :

  1. Fonctions de barrière : La plupart des fonctions de barrière de la peau sont dues à l’épiderme, qui forme en fait une barrière physique, chimique et immunologique. Grâce à ses fonctions de barrière, la peau retient l’eau et régule ainsi la température du corps. Elle protège le corps contre les stress mécaniques grâce à sa résistance, dictée par la présence de desmosomes dans l’épiderme, ainsi que par la présence de collagène, d’élastine et de fibres réticulaires dans le derme.
    La peau protège également l’organisme contre le stress oxydant des rayons ultraviolets , grâce à la présence de mélanocytes , qui produisent le pigment foncé de la mélanine , qui donne à la peau sa couleur , et protège la peau contre les effets nocifs des rayons ultraviolets .
  1. Fonction sensorielle : La peau est un grand organe sensoriel qui détecte la sensation tactile par ses mécanorécepteurs et les transmet au système nerveux central par les neurones afférents (sensoriels).
    Il existe de nombreux récepteurs sensoriels dans la peau, dont la structure et la fonction sont très variables. Certains sont des terminaisons nerveuses libres, tandis que d’autres sont encapsulés.
  2. Thermorégulation : La peau est le principal organe qui contrôle le flux de chaleur et d’humidité du corps vers l’environnement extérieur et vice versa. Lorsque la production de chaleur est augmentée, elle est perdue par la peau par perte sensible (25% de la perte de chaleur) et insensible (25% de la perte de chaleur).
  3. Fonction de coloration : Les mélanocytes de la peau libèrent la mélanine, un pigment naturel qui donne à la peau sa couleur.

les 3 Couches dont se compose la peau : 

1. L’épiderme 

2. Le derme 

3. Hypoderme 

1. L’épiderme : Couche la plus externe de la peau. La fonction de l’épiderme est la protection, l’absorption des nutriments et l’homéostasie. Il contient différents types de cellules. Il produit une barrière imperméable à l’eau et crée le teint de la peau.

i. Kératinolytes : La kératine est une protéine fibreuse qui aide à la protection. C’est une des principales cellules de l’épiderme qui produit la kératine. Les cellules les plus courantes sont les cellules malpighiennes, les cellules écailleuses et les cellules basales. 

ii. Mélanocyte : La couleur de la peau vient de la mélanine qu’elle produit. Les accumulations de mélanine sont concentrées dans les métanosomes. Ces granules forment un bouclier pigmentaire contre les rayons UV. 

iii. Cellules de Langerhan : L’épidemie contient la cellule de Langerhan produite dans la moelle osseuse. 

iv. Cellule de Markel : Elle se trouve dans la zone glabre. Ex : bouts des doigts, lèvres situées dans la couche la plus profonde de l’épiderme. Les cellules markel sont en contact avec les terminaisons nerveuses du derme situées en dessous et fonctionnent comme un type de récepteur du toucher. 

L’épiderme est composé de 5 couches : 

a. Stratum corneum/ couche cornée 

b. Stratum lucidem 

c. Stratum granulosum 

d. Stratum spinosum 

e. Stratum basale/ germinativum 

a. Stratum corneum ou couche cornée : 

La couche cornée est également appelée couche cornée parce que ses cellules sont touffues comme une corne d’animal. C’est la couche la plus externe de l’épiderme, avec en moyenne 20 sous-couches de cellules mortes aplaties, selon l’endroit où se trouve la peau du corps. Ces cellules mortes sont régulièrement éliminées par un processus appelé desquamation. Ce processus de desquamation se renouvelle tous les 28 à 30 jours chez les jeunes tandis que le même processus prend 45 à 50 jours chez les personnes âgées. 

b. Stratum lucidem : 

Il s’agit d’une couche claire qui n’est pas visible dans toutes les régions de la peau. Elle n’est présente que là où la peau est glabre et très épaisse comme les paumes de main et la plante des pieds. 

c. Stratum granulosum : 

On l’appelle stratum granulosum parce que lorsque cette partie de la peau est colorée par des colorants et qu’on l’examine au microscope, cette couche a un aspect granuleux. 

d. Stratum spinosum : 

Elle est composée de cellules épidermiques nouvellement formées appelées kératinocytes, elles sont reliées entre elles par des excroissances épineuses. Celles-ci donnent aux cellules individuelles l’apparence de baies d’oie piquantes. C’est pourquoi on les appelle des cellules épineuses. Ces excroissances interconnectées sont appelées desmosomes. 

e. Stratum basale ou germanativum : 

Les cellules de la couche basale dans cette couche sont en forme de colonne. Dans cette couche, les cellules subissent constamment une mitose (division cellulaire) et poussent les cellules déjà formées dans la couche supérieure. Ces cellules se déplacent vers les couches supérieures, elles tombent et finissent par mourir. 

2. Le derme : 

Il s’agit d’une couche intermédiaire de la peau. Il contient ou est composé de tissus conjonctifs, de follicules pileux, de glandes sudoripares, de glandes sébacées, de vaisseaux sanguins, de vaisseaux lymphatiques, de récepteurs sensoriels, de fibres nerveuses et de fibres musculaires. Les vaisseaux sanguins du derme assurent l’alimentation et l’élimination des déchets de sa propre cellule ainsi que de la couche basale de l’épiderme. 

Le derme contient deux couches : 

i. Le derme papillaire 

ii. Couche réticulaire 

iii. Le derme papillaire 

i. Derme papillaire : 

Il est plus superficiel que les deux autres et se situe sous la jonction de l’épiderme. Il est mince, constitué de tissus conjonctifs lâches qui comprennent : Capillaires, fibres élastiques, fibres réticulaires, collagène. 

Il est nommé ainsi en raison de sa projection en forme de doigt appelée papilles qui s’étendent vers l’épiderme. Dans la paume des mains, les doigts, la plante des pieds et les orteils, l’influence des papilles qui se projettent dans l’épiderme forme des contours à la surface de la peau. Les crêtes épidermiques se présentent sous forme de motifs (empreintes digitales) qui sont génétiquement déterminés et sont donc uniques à l’individu, ce qui permet d’utiliser les empreintes digitales ou les empreintes de pieds comme moyen d’identification. 

ii. Couche réticulaire : 

Il s’agit d’une couche plus profonde qui contient des cellules adipeuses, des vaisseaux sanguins et lymphatiques, des glandes oléagineuses et sudoripares, des follicules pileux, des muscles des pilliers artériels. Elle a pour but de fixer la peau sous-jacente aux os et aux muscles et de l’alimenter en vaisseaux sanguins et en nerfs. Les principaux types de cellules que l’on trouve dans la couche réticulaire sont les fibroblastes, les macrophages et les adipocytes. 

iii. L’hypoderme : 

Couche inférieure, la plus interne de la peau, constituée en grande partie de cellules adipeuses qui isolent le corps et donnent à la peau un aspect pompeux et plein. Il contient également des glandes sébacées, des glandes sudoripares, des follicules pileux et d’autres structures. 

Fonction de la peau : 

1. Régulation de la température : 

La température normale de notre corps est de 98,4 degrés F. Peu importe que l’air soit froid ou chaud, la peau aide à maintenir la température du corps constante. Lorsque les cellules du corps décomposent les aliments, de la chaleur est produite et lorsque le sang transporte de la chaleur vers la peau, où l’évaporation de la sueur refroidit le corps. 

2. La protection : 

La peau protège contre les rayons UV grâce à la production de mélanine. Elle protège le corps contre les bactéries, substances chimiques qui sont allergiques. Elle protège les tissus intestinaux contre les blessures. 

3. La sécrétion : 

Les glandes sébacées sécrètent du sébum dans le follicule pileux. Le sébum est une huile qui maintient la peau humide et douce et agit comme une barrière contre les substances étrangères. 

4. Excrétion : 

5. Synthèse de la vitamine D et de la mélanine 

6. Absorption des médicaments 

7. Sensation 

La peau est un récepteur, c’est-à-dire un organe sensoriel. Elle est donc utilisée comme sensation et stimulation comme la douleur, le toucher, la chaleur et le froid.

Catégories
Uncategorized

Pourquoi les cosmétiques industriels sont mauvais pour les couches de votre peau ?

Pourquoi les cosmétiques industriels sont mauvais pour les couches de votre peau ?

Dans ce guide, vous allez découvrir les raisons pour lesquelles vous devriez sérieusement penser à arrêter les cosmétiques industrielles pour votre peau.

Il existe plusieurs études qui prouvent la nocivité des cosmétiques pour votre peau. A l’opposé, consommer des légumes et des fruits vous protégera efficacement sur la santé et la beauté de votre peau.

Plan de l’article :

  • Pourquoi les fruits et légumes
  • Découvrir ou redécouvrir les bien-faits des fruits et légumes
  • Preuves scientifiques de la nocivité potentielle des cosmétiques industriels

Par la même occasion, vous allez prendre connaissance de quelques bons motifs de délaisser les cosmétiques industriels.

Si vous êtes ‘’people’’, vous savez sans doute que les fruits et les légumes sont un des moyens qu’utilisent les stars d’Hollywood pour conserver une peau jeune et belle. Ils sont consommés entiers ou en jus.

Aux Etats-Unis, on parle plutôt de smoothies que de jus proprement dit.

Vous êtes déjà sûrement dit ‘’elle ne change pas’’ en voyant l’une ou l’autre de ces célébrités toujours resplendissantes malgré l’âge.

Bien sûr, la première réaction est de penser que ces stars sont maquillées pour masquer les outrages du temps.

Et bien, pas tout à fait. Ces divas sont souvent adeptes de méthodes naturelles pour affronter le temps qui passe et l’offense qu’il fait subir à leur beauté.

Comme vous le savez, Les légumes et les fruits sont des produits naturels, à condition d’être issus de la culture biologique, sains et bon marché qui vont rendre votre peau douce et belle mais en plus, ils vont aussi bénéficier à votre organisme tout entier.

Ainsi, Le bénéfice pour la santé en général et la peau en particulier est dû à la composition des légumes et des fruits qui contiennent des :

  • fibres
  • minéraux
  • vitamines
  • micro nutriments

Ils ont des propriétés capables de rendre votre peau douce, belle et pleine de santé sans recourir aux cosmétiques industriels composés d’ingrédients chimiques qui font l’objet de bien des controverses.

Les fruits et légumes ne présentent pas ce potentiel de nuisance consécutive à un usage intensif et prolongé de ces produits industriels.

Grace à votre consommation de légumes et de fruits, dans les semaines et mois futurs, vous serez une femme naturellement plus séduisante, plus belle qui sera regardée, enviée, désirée.

Tous les aspects de votre vie vont être positivement impactés par votre transformation intérieure et extérieure.

Votre famille, vos amis, vos collègues… ne manqueront pas de remarquer que vous avez changé.

Votre peau devient une redoutable et massive arme de séduction.

C’est l’occasion de vous métamorphoser, de vous débarrasser de quelque chose qui ne vous convient plus.

Privilégier les fruits et les légumes pour prendre soin de votre peau est aussi un premier pas vers un mode de vie plus naturel.

A partir d’aujourd’hui, c’est vous qui décidez comment être belle.

Vous pourrez être toute guillerette, passer et repasser devant votre miroir pour vous admirer tout en prononçant un solide ‘’YES’’ bien sonore.

En revanche, ne pas suivre ces conseils, vous expose potentiellement à de sérieux problèmes de santé à long terme.

Non seulement pour vous-même mais aussi pour les enfants que vous avez ou que souhaitez avoir car, de plus en plus, les scientifiques soupçonnent une étroite relation entre les ingrédients chimiques des cosmétiques qui se retrouvent en quantité dans votre organisme et les problèmes d’autisme et d’hyperactivité.

De plus, Vos enfants sont donc en première ligne pour subir les conséquences de l’utilisation de produits cosmétiques industriels.

Voici ce à quoi ils sont potentiellement exposés :

– puberté précoce pour les filles

– problème de fertilité pour les garçons

– tendance à l’obésité

– résistance à l’insuline (diabète)

Le risque de développer des tumeurs mammaires est un autre effet de l’exposition à ces ingrédients toxiques.

L’accumulation dans votre organisme d’additifs chimiques, le fameux effet cocktail, conduit à une progression inquiétante de maladies telles que :

– cancers hormonaux

– maladies chroniques

– allergies

– hypersensibilité chimique

– fibromyalgie

Vis à vis de vos enfants, de votre famille, vous avez une responsabilité à assumer et y renoncer c’est compromettre à la fois leur santé et leur avenir.

Il serait malheureux d’avoir à regretter votre comportement et de vous dire ‘’Ah si j’avais suivi ces conseils’’.

Consommer des fruits et légumes pour prendre soin de votre peau et booster votre santé en général est le premier acte d’une pièce qui, à terme, va bouleverser positivement votre vie et celle de ceux qui vous entourent.

Les alertes santé lancées par les médias et qui font suite aux études menées au sujet des produits cosmétiques industriels vous inquiètent et vous découvrez les risques que vous avez pris jusqu’à aujourd’hui et vous êtes fermement résolue à dire STOP.

Consciente de l’ampleur du risque que vous avez découvert, vous avez envie de faire passer le message aux autres femmes pour leur éviter de connaître de graves ennuis de santé à cause de leurs mauvaises habitudes et vous souhaitez les inciter à changer en prenant exemple sur vos résultats.

Il est temps pour vous de revenir aux bases et vous souhaitez retrouver les choses essentielles, fondamentales pour reprendre le contrôle de votre vie, de vos besoins.

C’en est fini de la soumission à un système auquel vous souhaitez, désormais, tourner le dos. Ce changement est devenu une priorité pour retrouver la tranquillité d’esprit.

Vous regrettez de ne pas vous être aperçue plus tôt des risques que l’utilisation de cosmétiques industriels pouvaient avoir comme conséquences néfastes sur votre santé en général.

Le marketing agressif et le matraquage publicitaire n’auront plus prise sur vous, vous ne ressemblerez plus à cette femme hautement influençable, incapable de réfléchir, avide d’acheter ce qui vous a été savamment présenté.

Vous êtes désormais comme l’aube qui se lève et qui préfigure un nouveau jour.

Découvrir ou redécouvrir les bienfaits des fruits et légumes

S’il est nécessaire de rappeler les bienfaits des fruits et légumes pour la santé, vous trouverez ci-dessous plusieurs références internationales plaidant pour une meilleure consommation de ces aliments.

Fruits et légumes pour la santé Rapport de l’atelier conjoint FAO/OMS, 1er au 3 septembre 2004 Kobe (Japon)

Suivez ce lien pour accéder à ce pdf.

Ce livre numérique n’est pas récent puisqu’il date d’il y a 14 ans mais, son contenu n’en reste pas moins d’actualité.

Le site docteurbonnebouffe.com rappelle pourquoi il est recommandé de manger des fruits et légumes.

Les points 6 et 7 concernent particulièrement la peau. En effet, les fruits et légumes rendent la peau plus belle mais participent aussi à son hydratation.

Des études réalisées sur plusieurs années ont mis en évidence un risque de mortalité inférieur pour les personnes consommant davantage de fruits et légumes

En résumé, il est reconnu que la consommation de fruits et légumes dans les proportions conseillées profitent à l’organisme tout entier, dont la peau, et est une raison d’une espérance de vie accrue.

Selon le site extenso.org, le guide alimentaire canadien recommande une consommation suffisante et régulière des fruits et légumes.

Des chercheurs allemands de l’Institut de dermatologie expérimentale de l ’Université de Witten-Herdecke ont démontré que les concentrés de fruits et de légumes sont bénéfiques pour la santé de la peau.

Cette étude vient renforcer l’idée de la nécessité d’une alimentation saine pour une peau en pleine santé.

Consommer des fruits et légumes ralentit le processus de vieillissement naturel de la peau en luttant contre les radicaux libres que, pour imager, on peut concerner comme la rouille pour le fer.

Pour lire l’article en entier, suivez ce lien.

LE programme PNNS (Programme National Nutrition Santé) fait l’éloge des fruits pour leur importance dans l’alimentation.

Manger des fruits est recommandé pour leur apport en:

– Fibres

– Minéraux

– Vitamines

– Polyphénols

– Caroténoïdes

– Flavonoïdes

Les fruits sont bénéfiques pour tout le corps mais la peau, en particulier, profite des vertus des fruits.

Caractéristiques de la peau :


Le vieillissement de la peau est causé par la baisse d’élasticité.
La peau est le plus grand organe du corps humain.
La peau vieillissante reçoit moins de flux sanguin et l’activité des glandes inférieures.
La dermatologie est la branche de la médecine qui s’occupe des affections de la peau.
Des nanoparticules de 40 nm de diamètre et moins ont réussi à pénétrer la peau.
Un pouce carré moyen (6,5 cm2) de peau contient 650 glandes sudoripares, 20 vaisseaux sanguins, 60 000 mélanocytes et plus de 1 000 terminaisons nerveuses.
En vieillissant, la peau devient plus fine et plus facilement endommagée. L’intensification de cet effet est la diminution de la capacité de la peau à s’auto-guérir au fur et à mesure qu’une personne vieillit.
Chez l’homme adulte moyen, la peau a une surface de 1,5 à 2,0 mètres carrés, la plupart d’entre eux ayant une épaisseur de 2 à 3 mm.
La couleur de la peau humaine dépend de la quantité de mélanine pigmentaire produite par le corps. De petites quantités de mélanine donnent une peau claire, tandis que de grandes quantités donnent une peau foncée.
La peau remplit une série de fonctions différentes qui comprennent la protection physique des os, des muscles et des organes internes, la protection du corps contre les maladies extérieures, la capacité de ressentir et de réagir à la chaleur et au froid et l’utilisation du sang pour réguler la chaleur du corps.

La peau est le plus grand organe de notre corps. Elle enveloppe le corps adulte sur une surface d’environ 5 mètres carrés, qui pèse 2 à 3 kilos. La peau possède 650 glandes sudoripares et 20 vaisseaux sanguins. 

Couches de peau : 

1. L’épiderme 

2. Le derme 

3. Hypoderme 

1. L’épiderme : Couche la plus externe de la peau. Il produit une barrière imperméable à l’eau et crée le teint de la peau. La fonction de l’épiderme est la protection, l’absorption des nutriments et l’homéostasie. Il contient différents types de cellules. 

i. Kératinolytes : C’est une des principales cellules de l’épiderme qui produit la kératine. La kératine est une protéine fibreuse qui aide à la protection. Les cellules les plus courantes sont les cellules malpighiennes, les cellules écailleuses et les cellules basales. 

ii. Mélanocyte : il produit de la mélanine qui donne une couleur à la peau. Les accumulations de mélanine sont concentrées dans les métanosomes. Ces granules forment un bouclier pigmentaire contre les rayons UV. 

iii. Cellules de Langerhan : L’épidemie contient la cellule de Langerhan produite dans la moelle osseuse. 

iv. Cellule de Markel : Elle se trouve dans la zone glabre. Ex : bouts des doigts, lèvres situées dans la couche la plus profonde de l’épiderme. Les cellules markel sont en contact avec les terminaisons nerveuses du derme situées en dessous et fonctionnent comme un type de récepteur du toucher. 

L’épiderme est composé de 5 couches : 

a. Stratum corneum/ couche cornée 

b. Stratum lucidem 

c. Stratum granulosum 

d. Stratum spinosum 

e. Stratum basale/ germinativum 

a. Stratum corneum ou couche cornée : 

La couche cornée est également appelée couche cornée parce que ses cellules sont touffues comme une corne d’animal. C’est la couche la plus externe de l’épiderme, avec en moyenne 20 sous-couches de cellules mortes aplaties, selon l’endroit où se trouve la peau du corps. Ces cellules mortes sont régulièrement éliminées par un processus appelé desquamation. Ce processus de desquamation se renouvelle tous les 28 à 30 jours chez les jeunes tandis que le même processus prend 45 à 50 jours chez les personnes âgées. 

b. Stratum lucidem : 

Il s’agit d’une couche claire qui n’est pas visible dans toutes les régions de la peau. Elle n’est présente que là où la peau est glabre et très épaisse comme les paumes de main et la plante des pieds. 

c. Stratum granulosum : 

On l’appelle stratum granulosum parce que lorsque cette partie de la peau est colorée par des colorants et qu’on l’examine au microscope, cette couche a un aspect granuleux. 

d. Stratum spinosum : 

Elle est composée de cellules épidermiques nouvellement formées appelées kératinocytes, elles sont reliées entre elles par des excroissances épineuses. Celles-ci donnent aux cellules individuelles l’apparence de baies d’oie piquantes. C’est pourquoi on les appelle des cellules épineuses. Ces excroissances interconnectées sont appelées desmosomes. 

e. Stratum basale ou germanativum : 

Les cellules de la couche basale dans cette couche sont en forme de colonne. Dans cette couche, les cellules subissent constamment une mitose (division cellulaire) et poussent les cellules déjà formées dans la couche supérieure. Ces cellules se déplacent vers les couches supérieures, elles tombent et finissent par mourir. 

Preuves scientifiques de la nocivité potentielle des cosmétiques industriels

Ci-dessous, se trouvent les conclusions de plusieurs études effectuées menées par des laboratoires et autres universités, en France et Outre-Atlantique, au sujet de la nocivité des ingrédients des produits cosmétiques.

Le Dr Steve Xu, médecin résident du département de dermatologie de la Feinberg School of Medicine de l’Université Northwestern, Evanston, Chicago (Illinois), reconnaît que les produits cosmétiques suscitent des inquiétudes.

Tous les jours, on me demande « quels sont les produits cosmétiques les plus sûrs à utiliser ? » , avoue-t-il.

Lors d’une nouvelle recherche, le Dr Xu et ses collègues ont examiné le nombre d’événements indésirables rapportés à la FDA (l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments) et ont constaté que sur une période de 12 ans, 5144 plaintes liées à la santé ont été mises en relation avec des produits cosmétiques.

Entre 2004 et 2016, une moyenne de 396 événements ont été signalés par an, (plus d’un par jour), avec une augmentation entre 2015 et 2016.

Les trois produits les plus fréquemment cités étaient des cosmétiques pour les soins capillaires, les soins de la peau et les tatouages. « 

Par ailleurs, Une étude pilotée par des scientifiques de l’Université de Berkeley en Californie, vient de révéler les résultats d’une étude entreprise pour déterminer la menace que les produits cosmétiques représentent.

La FDA a enquêté sur Wen, produit de soins capillaires de Chaz Dean Cleansing Conditioners et a constaté que le fabricant avait reçu en 2014 21 000 plaintes liées à des problèmes de cuir chevelu et de perte de cheveux.

Cette recherche a concerné cent jeunes filles âgées de 14 à 18 ans.

Plus des deux tiers utilisaient chaque jour des cosmétiques (crème hydratante, produits de maquillage et parfum).

La crème solaire faisait aussi partie des cosmétiques utilisés.

Pour le bon fonctionnement de l’étude, les jeunes filles ont reçu des cosmétiques sans :

– parabènes

– triclosan

– benzophénone

soit, des composants à risques communs dans les cosmétiques communs.

Ces cosmétiques étaient aussi déclarés sans phtalates, éléments qui peuvent être employés pour l’élaboration de parfums incorporés dans les cosmétiques.

Les chercheurs avaient choisi des produits cosmétiques dont l’étiquette indiquait soit « sans parfum », soit «sans phtalates».

Les recherches ont porté sur des échantillons d’urine collectés en début d’étude et trois jours plus tard.

– Le phtalate, en concentration la plus importante au début de l’étude a vu son taux baisser de 27%.

– Le taux de triclosan a baissé de 36% dans la majorité des cas et de 70% chez les participantes ayant déclaré utiliser chaque jour un dentifrice au triclosan (le plus courant étant Colgate total).

– Le niveau de benzophenone-3 a été réduit de 36% en général et de 52% chez les adolescentes utilisatrices de crème solaire.

Même si pour les parabènes, les résultats sont fluctuants, au terme de cette étude, les choses ont le mérite d’être claires et limpides : L’utilisation de cosmétiques contenant des composés indésirables laisse bien des traces dans l’organisme.

Les risques encourus sont encore beaucoup plus inquiétants lorsqu’il s’agit de perturbateurs endocriniens et que les plus exposées sont des jeunes filles, des adolescentes car elles représentent une population à risques face à ces composés qui interfèrent avec le système hormonal.

Cela peut induire des problèmes au moment de la grossesse, notamment, mais aussi des problèmes de croissance chez les enfants sans parler de la recrudescence des cas d’autisme et d’hyperactivité.

En février 2017, l’association Que Choisir, a constaté, lors d’une étude sur plus de 400 cosmétiques, la présence de 11 composants indésirables.

Cette étude révèle que l’on retrouve dans ces 400 cosmétiques des :

– Perturbateurs endocriniens

– Butyl- et propyl-parabens

– Conservateurs

– Allergènes

L’association Que Choisir remarque que même les produits pour bébés ne sont pas exempts de ces substances toxiques alors que l’on pourrait espérer que tout ce qui est destiné aux petits enfants soit une priorité pour les industriels et que ceux-ci auraient à cœur de proposer des produits d’une qualité irréprochable.

Force est de constater qu’il n’en est rien et que les tout-peti ts sont considérés uniquement sous l’angle du mercantilisme et certainement pas de la santé.

Le constat est grave car dès leur prime enfance, ces petits bouts sont déjà confrontés aux substances nocives.

En connaissance de cela, on s’étonnera moins de la recrudescence de maladies comme l’autisme et l’hyperactivité dont l’origine est à chercher du côté de ces composants chimiques comme le déclarent des scientifiques.

En suivant le lien ci-dessous, vous pourrez lire l’entièreté de l’article sur le site de quechoisir.org.

Déjà en 2007, selon le site consoglobe.com, l’AFSSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) a mené une étude consécutive à 122 graves accidents de santé impliquant les produits cosmétiques.

Honnêtement, pensez-vous que des laboratoires perdraient leur temps à faire des tests sur des produits, dans notre cas, des cosmétiques), s’il n’y avait aucune raison de s’alarmer ?

Les articles précédents décrivent de façon explicite tous les dangers que peuvent représenter les cosmétiques industriels pour la santé.

Dans ce cadre, un laboratoire de l’UBO (Université de Bretagne Occidentale) va développer une étude indépendante sur les dangers des cosmétiques.

Cette évaluation fait suite à la demande de l’Agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM)

Pour cette investigation, le laboratoire recherche des volontaires de tous-âges, de toute condition sociale, citadin ou rural.

« Une fois que nous connaîtrons les habitudes de consommation, nous irons voir la composition des produits existants et pourrons déterminer s’ils représentent ou non un risque pour la santé », poursuit Anne-Sophie Ficheux.

Cette étude diligentée par l’ANSM répond aux inquiétudes persistantes et récurrentes des citoyens au sujet des implications pour leur santé de l’usage de produits cosmétiques.

Catégories
Uncategorized

Elisabox – La box Veggie d’Elisa

La Box Veggie « ElisaBox » est un concept de box alimentaire 100% VEGAN tous les mois !

ElisaBox est le 1er service en Francophonie à fournir chaque mois une box surprise contenant des aliments Vegan (de la fausse viande végétale, du fromage végétal, du chocolat …) ainsi que des recettes, des goodies …

Le tout 200% Engagé dans la Lutte contre l’exploitation des Animaux. Chaque mois à son propre thème, au moins cinq produits sont partagés voir bien plus !

Ces coffrets sont livrés avec l’aide de Chronopost Food (-48h), dans le respect de la chaîne du froid, afin que vous puissiez recevoir chez vous des produits que l’on ne trouve que dans certains magasins spécialisés.

Qu’il s’agisse de présenter de nouveaux produits aux végans ou de montrer aux non-végétariens que cette gourmandise est tout aussi délicieuse, tout le monde en métropole (hors Corse) peut recevoir son coffret.

Catégories
Uncategorized

Presque Fini, Dernière Etape

Merci pour votre demande du bonus, Vous venez de recevoir le lien de Téléchargement, Si vous ne l’avez pas reçu d’ici quelques minutes, vérifier votre dossier SPAM. Utilisateur de Gmail, vérifier le dossier PROMOTION pour les même raisons. Les filtre de votre boite mail sont sensibles !

Catégories
Uncategorized

La Surprise d’Elisa

Si tu es nouveaux dans l’aventure Vegan ou expérimenté, La Surprise d’Elisa est La touche de découverte culinaire 100% Vegan qu’il te faut. Chaque mois, je te fais découvrir de nouveaux produits Vegan (aliments, recette, goodies). Rejoins-nous !