Recette curry butternut lentille PDF gouvernement
octobre 15, 2020

CURRY DE BUTTERNUT ET LENTILLES – recette du Conseil national de la restauration collective (CNRC)

Par admin

Vous pouvez retrouver l’article complet sur l’EXPÉRIMENTATION DU MENU VÉGÉTARIEN Par le CONSEIL NATIONAL DE LA RESTAURATION COLLECTIVE.

Expérimentation du menu végétarien dans la restauration collectives

Origine de la recette : venant du guide est issu du groupe de travail «Nutrition» du conseil national de la restauration collective (CNRC). Ce groupe de travail esr Co-présidé par la direction générale de la santé (DGS) et par l’association nationale des directeurs de la restauration collective (Agores). Il est composé de représentants de l’ensemble des acteurs impliqués sur ce sujet : administration, collectivités territoriales, experts scientifiques, professionnels de la restauration collective et de l’industrie agroalimentaire, interprofessions agricoles, associations environnementales et parents d’élèves.

Courge butternut – Valeur Nutritionnelle pour 100 g de Produits Finis

Valeurs nutritionnelles pour 100 g de produit fini Automne Ingrédients locaux :

  • Coût moyen 0,42 €/portion Pour adolescents
  • Proteine : 5.1 g
  • Matiere grasse : 4.5 g
  • Glucide : 16 g
  • Rapport P/L : 1.1
  • Plat <70%

Comment Faire ? Instructions

Cuire les lentilles, le temps de cuisson dépend de la variété des lentilles de 15mn à 1 heure.
Pendant ce temps , cuire le riz selon les indications notées sur l’emballage
Servir le riz avec le curry de butternut
Ajouter le jus de citron et les amandes en fin de cuisson.
Ajouter les lentilles, mouiller juste à hauteur, couvrir et laisser mijoter 15 minutes.
Ajouter la tomate . Cuire quelques minutes
Ajouter la courge , mélanger, couvrir et cuire 15 minutes.
Ajouter le yaourt, cuire quelques minutes.

Rappel des recommandations diététiques publié par Santé publique France
pour les adultes

Conseils généraux


→ Savourez votre nourriture : privilégiez la variété, prenez le temps de manger et de goûter ;
→ Dans la mesure du possible, optez pour des aliments faits maison ;
→ Faites attention à la quantité et à la taille des portions que vous consommez ;
→ Bien manger, c’est aussi prendre en compte l’environnement en privilégiant les aliments professionnels ; →
les agriculteurs locaux, les aliments de saison et, si vous le pouvez, les aliments biologiques.
Augmenter
→ Fruits et légumes : au moins 5 fruits et légumes par jour, par exemple 3 portions de légumes
et 2 fruits. Une petite poignée par jour de noix non salées (noix, noisettes, pistaches,
amandes…). Pas plus d’un verre par jour de jus de fruits (ou de toute autre boisson sucrée dont
les jus de fruits font partie de ce qu’ils sont) 1
.
→ Légumes secs : lentilles, haricots, pois chiches, etc. . au moins deux fois par semaine légumes
secs car ils sont naturellement riches en fibres.
Voir
→ Féculents à grains entiers : au moins un féculent à grains entiers par jour car ils sont naturellement riches
en fibres ;
→ Poissons : deux fois par semaine, dont un poisson gras (sardines, maquereaux, harengs),
saumon) ;
→ Huile de colza, de noix et d’olive : matières grasses ajoutées – huile, beurre et margarine
peut être consommé chaque jour en petites quantités. Préférer l’huile de colza, l’huile de noix, l’huile d’olive
et l’olive ;
→ Produits laitiers : lait, yaourt, fromage, fromage blanc : 2 produits laitiers par jour.
Réduire
→ Boissons sucrées, aliments gras, sucrés, salés et hautement transformés : il est recommandé de
limiter les boissons sucrées, les aliments gras, sucrés, salés et hautement transformés. Pour vous aider
pour choisir parmi plusieurs produits, vous pouvez vous aider du Nutri-Score en limitant la consommation des produits D et E.
→ Produits salés : il est recommandé de réduire votre consommation de sel ;
→ Charcuterie : limitez votre consommation de charcuterie à 150 g par semaine ;
→ Viande : privilégiez la volaille et limitez les autres viandes (porc, bœuf, veau, mouton, agneau, etc.),
abats) à 500 g par semaine.